Reprise du tourisme international – La Fédération des hôteliers et restaurateurs propose un calendrier

Après presque une année de suspension, les opérateurs touristiques sont toujours dans une posture d’attentisme. L’absence de visibilité a poussé la Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar (FHORM) à réclamer de nouveau la réouverture du ciel de Madagascar. Cette fois-ci, elle a proposé un calendrier fixe. « Les opérateurs se tournent vers leur autorité de tutelle afin de pouvoir agir sur l’ouverture du tourisme sur le marché régional dès avril 2021 et international en juin, avec comme obligations des tests PCR ou vaccin au départ et une analyse médicale à l’arrivée », note le communiqué publié hier. Il faut dire que les opérateurs sont vraiment inquiets face à l’incertitude.

Ils ont besoin d’informations pour ajuster leur comportement et prévision. « En ce moment, le flou règne. On ignore si les opérateurs tiendront jusqu’au bout. Au cas où cette situation persiste, des établissement hôteliers fermés accueilleront les touristes », confie Tojo Lytah Razafimahefa, vice-président de la Confédération du tourisme à Madagascar (CTM).

Prudence

Cependant, la situation semble plus délicate, selon les explications d’un responsable auprès du ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie (MTTM). « Il faut tenir compte de l’évolution du contexte mondial. On doit vraiment rester prudent avant de prendre une décision. En plus, cette mesure émane du Président de la République et non pas du ministère », explique-t-il. Néanmoins, la préparation se poursuit. Le secteur privé et le secteur public ont organisé, il y a deux semaines au Motel Anosy, un atelier de concertation sur ce sujet. Un comité de réflexion sera bientôt mis en place pour définir ensemble les dispositions à prendre, tout comme lors de la préparation à la réouverture de l’aéroport de Nosy Be.

Contexte international

A l’heure actuelle, les vols touristiques commerciaux vers Nosy Be sont autorisés, sauf ceux en provenance des pays classés à risque. L’Aviation civile de Madagascar (ACM) a augmenté l’effectif à 44 le 16 janvier dernier. Par ailleurs, toute entrée et sortie en France à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen sera interdite, sauf motif impérieux, depuis la fin du mois de janvier. A Maurice et Seychelles, les passagers vaccinés contre la Covid-19 peuvent entrer librement sur le territoire. Quant au nouveau variant sud-africain, ce virus circule maintenant aux Comores.

Source : La vérité

Laisser un commentaire